Comment créer les fond de décor maison

Le procès que j’ai dévéloppé (si on peut l’aggrandir comme ҫa) n’est ni rapide ni bon marché – mais il peut créer un fond de décor adapté précisement pour votre réseau. J’ai des procès bien bizarre, et peut-etre qu’il puissent être améliorés. Toutes idées bien acceptées!

Il faut regarder cet PowerPoint en lisant le tuto… (23mB)

making-backscenes-fonds-de-décor

Des considérations généraux…

Il vaut la peine de se préparer bien. Par exemple, je considère la topographie de l’environnement afin que le fond puisse être co-ordiné avec la maquette soi-même.

Le plus important est de trouver le niveau juste pour l’horizon, très souvent plus bas qu’on attend. Il faut aussi s’assurer que les teintes correspondent avec celles de la maquette, tout en souvenant l’éffet éclairissant de distance.

Les scènes distantes sont plus faciles à créer que celles plus proches car l’éffet de parallaxe est réduit. Il est nécéssaire de créer les choses au premier plan en 2D et les traiter comme plat – un peu comme au théatre. Un fond de décor n’est pas la même chose d’une photo panoramique prise d’un seul endroit. C’est plus comme un «mural» des images fusionnées. Ҫa c’est la raison pourquoi les images d’une société en ligne très bien connue sont si utiles!

Les coins sont importants. Je fabrique mes fonds de contraplaqué 3mm en faisant des courbes de rayon à peu près 300mm. L’espace perdue est compensée par l’effet amélioré de la scène…

Il faut faire des plans pour la position du soleil, le profondeur et directions des ombres etc. Toutes ces choses peuvent être adaptés avec les éditeurs de couleurs dans les logiciels. Je trouve ceux de Irfanview les plus faciles et rapides.

J’utilise trois logiciels parce que je n’ai pas trouvé un seul qui peut faire tout dont j’ai besoin sans une grande dépense!

Les trois sont:

Photoshop Elements (integré dans l’ordinateur…)

Irfanview – pour le découpage, recoloration, regrandissement  http://www.irfanview.com/

GIMP2 – je l’utilise pour découper les images sans avoir un fond blanc afin de les superimposer dans PowerPoint.  https://www.gimp.org/

Je constitue les images en PowerPoint parce que c’est facile de manipuler les éléments et de préciser les dimensions essentiels.

Surtout il faut practiquer avec ces logiciels et les connaitre assez bien. Je n’ai pas indiqué toutes les possibilités ici…

Etape 1.

Calculer le totale de diapositifs PowerPoint dont on a besoin. Souvenez qu’il reste toujours une marge blanche autour des images… On peut insérer des blocs pout indiquer les dimensions et positions essentiels, par exemple les sorties routières et férroviaires…

Etape 2.

Créer un ciel. Il est souhaitable d’en chercher un sans nuages. On peut les insérer plus tard… Le ciel devient plus blanc vers l’horizon. Séléctionner une petite tranche de l’image, copier et redimensionner. Répéter sur toutes les diapositifs…

Je sugère d’imprimer un test à c’est étape – tres souvent les bleus sont plus forts qu’on attend et vous aurez besoin de quelque chose plus clair que vous croyez…

Etape3.

Le plus long… il faut chercher et choisir toutes les images que vous voulez. Il est important de laisser assez constant les résolutions et les colorations…Commencer avec les horizons et mettre les images plus proches les au-dessus.

Si vous utilisez Street View vous aurez besoin de «voyager» autour de l’endroit, en cherchant des vues non bloquées. Souvent on peut trouver quelque chose de bon d’en haut d’une colline. Normalement il faut faire des compositions de plusieurs de vues. On peut employer son créativité en composant des vues, comme un artiste…

Etape 4

Il faut enlever des détails non desirés du premier plan. J’utilise Photoshop Editor «Healing Brush». Il faut faire des essaies avec les tailles et durétés des brosses. Souvenir d’employer le fonction «remplacer» au lieu de «normal» (qui mélange les deux…) Les plus grand brosses évitent un effet mosaïque…

Il est possible d’obscurer des détails avec du végétation ou d’un bâtiment au premier plan. Il faut utilier les brosses un peu comme du peinture…

Etape 5.

Utiliser le «quick selection» pour selectionner les éléments de l’image dont vous avez besoin. Aucun besoin du ciel. Copier.

Etape 6

Ouvrer GIMP2. Coller l’image et utiliser «tools/selection/colour selection» pour séléctionner le ciel (blanc…) Puis utilise «select/invert» pour séléctionner tout sauf le ciel. Copier et coller dans PowerPoint.

Les prochaines étapes sont montrées dans le PowerPoint. C’est un quéstion de la répétition des étapes précédentes. Finalement, «print screen» et copier/coller l’image finie dans Photoshop pour raffiner les détails.

J’utilise le fonction «smudge» pour adoucir les bords des images surposées…

Advertisements
This entry was posted in Sulle - France in 2mm, Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s